L’équipe

Timothée NALINE

Musicien, compositeur et comédien

Timothée découvre la musique dès l’âge de 6 ans avec sa première clarinette qui ne l’a plus quittée depuis. Titulaire d’un CFEM en clarinette classique à 18 ans, il va quand même user quelques jeans sur les bancs de l’IUT Électrotechnique puis passer un peu de temps à l’école d’ingénieur Phelma, à Grenoble. Mais…
Après avoir brillé dans ses études et obtenu son beau diplôme, il se précipite au conservatoire de jazz de Chambéry où il va approfondir pendant quatre ans ses connaissances en improvisation et en composition musicale !
Titulaire d’un DEM en saxophone jazz, Timothée enseigne la clarinette et le saxophone pendant 9 ans dans l’agglomération grenobloise.
Depuis 2015, il enrichit son répertoire avec la pratique du théâtre, qu’il a commencé seul avant de se former au clown avec Cyril Griot (Cie Le Bateau de Papier).
Timothée pratique aussi le jonglage collectif avec des balles et des massues.
Parmi les projets auxquels il participe : le Brass Band Touzdec, le spectacle Contre Temps de la Cie Du Fil à Retordre. Il a également joué avec Les Petits Détournements.

Quentin HUBERT

Artiste de cirque, jongleur et comédien

Quentin découvre le théâtre de rue à 5 ans avec son père. Très vite accro à l’adrénaline de la scène et aux applaudissements du public, la pratique va le suivre tout au long de sa vie.
Pour faire plaisir à la famille, il va suivre des études prestigieuses : classe préparatoire au lycée Champollion à Grenoble puis école d’ingénieur à l’ENSE3 de Grenoble.
Il va même travailler pendant 9 longs mois comme ingénieur hydraulicien. Mais…
Après avoir brillé dans ses études et obtenu son beau diplôme d’ingénieur, il se précipite… à l’école de cirque !
Bon en fait c’est un peu plus long que ça, pendant un an et demi, Quentin se forme en électron libre, il prend des cours de danse, de théâtre avec J-L Moisson de la Fabrique des Petites Utopies, de clown avec Cyril Griot qu’il ne lâchera plus pendant plusieurs années et surtout fait des stages de jonglage : Sean Gandini, Johan Svartwagher, Denis Paumier.
En septembre 2014, il intègre la formation professionnelle aux arts du cirques Vit’anim à Grenoble, pour deux ans.
Là-bas, il apprend les bases de l’acrobatie, des équilibres et continue à travailler le clown et le jonglage à plein temps. En deux ans il construit deux numéros en mêlant le jonglage avec le clown puis avec la danse et l’acrobatie.
Quentin travaille également avec La Troupe au Carré sur le spectacle Bouillon Cube et avec Cirque Autour.

Amélie ETEVENON

Metteuse en scène, directrice d’acteurs

Après des études de lettres pour apprivoiser les mots, une approche du théâtre classique en formation d’acteur avec René Gouzenne, à la Cave Poésie de Toulouse, et une formation professionnelle d’acteur de la compagnie l’œil du Silence dirigée par Anne Sicco, Amélie élargit ses horizons et découvre à Marseille le réseau de Théâtre Action auprès du théâtre de l’Arcane dirigé par Michel Bijon. Une approche du théâtre par le corps, influencée par les démarches de Jerzy Grotowski et Eugenio Barba lui ont permis, dans cette compagnie engagée dans son temps, d’aller à la rencontre d’ouvriers d’usine, de sans-papiers…
Amélie arrive à Grenoble où elle approfondit ses démarches pédagogiques et ses explorations en mise en scène, avec la formation de comédien animateur de la Fabrique des Petites Utopies dirigée par Jean-Luc Moisson, où elle fait la connaissance de Quentin.
Très intéressée par les démarches interdisciplinaires, Amélie développe aujourd’hui un important travail auprès des amateurs et continue la mise en scène et le jeu au sein de la compagnie du savon Noir à Grenoble où elle a participé en 2017 à une création mêlant cirque et théâtre, et au Conservatoire à rayonnement communal Erik Satie à Saint-Martin-d’Hères où elle travaille en étroite collaboration avec les enseignants de musique dans une démarche de créations communes.

Léa MUNIER

Chargée de la diffusion des spectacles

Depuis le plus jeune age, Léa est passionnée par le monde artistique, et plus particulièrement par le spectacle vivant.
Après une enfance à naviguer entre la France et l’Afrique, elle se plonge dans des études de design, entre création graphique, numérique et fabrication d’objets en tout genre.
C’est lors d’un stage,  dans les ateliers de la compagnie Transe Express, que la passion pour le spectacle vivant prend le pas, et devient une véritable ligne directrice.
Elle s’oriente alors complétement vers ce domaine, et poursuit ces études à l’Institut Européen du Cinéma et de l’Audiovisuel, à Nancy. C’est là-bas qu’elle se découvrira une sensibilité accru pour les pratiques interdisciplinaires, et pour la création jeune public.
Après quelques années à découvrir différentes facettes du secteur culturel, la voilà de retour dans sa Drôme natale, et c’est là qu’elle fait la rencontre de Timothée et Quentin, le début de l’aventure La Tête sur les Étoiles.